SANS SURPRISE KERSHIP RACHETE LE ROHU !

 

Lors de la réunion du comité d’entreprise extraordinaire ce vendredi 20 mai, Laurent Castaing a annoncé qu’il vendait le chantier du Rohu à Kership. L’offre étant bien supérieure de quelques centaines de milliers d’euros à celle de CMN. Il a précisé que tous les salariés étaient repris et qu’il y avait un avenir industriel pour le site et ses salariés.

Le chantier sera cédé début septembre ou au début de l’automne.

Forcément à la CGT nous ne sommes pas surpris de cette annonce car nous savions tous que ce dossier était éminemment politique.

A ce propos nous tenons à remercier le Ministre de la Défense et le député de Lorient sans qui tout cela n’aurait pu arriver et la collaboration des mairies de Lorient et Lanester très attachées à cette solution. Sans oublier le syndicat CGC qui dès le PSE s’est empressé de travailler avec eux. Le César du meilleur acteur est attribué au Directeur général de STX France qui soutient qu’il n’a rien à voir là dedans. Ce n’est pas ce qu’en pensent certains politiques que nous avons rencontrés !

 

Malgré tout, en terme de plan de charge c’est une bonne nouvelle pour les salariés du Rohu qui sont certains d’avoir du travail pendant plusieurs années.

Notre syndicat et les salariés avaient soutenu l’offre de CMN par rapport à la vision en termes d’emplois,  mais que pouvions-nous faire face au pouvoir de l’argent !

Maintenant il y a un vainqueur et la CGT revendique dès à présent l’embauche de la dizaine de salariés licenciés encore dans la cellule de reclassement et qui pour certains, seront demandeurs d’emploi dès juillet.

Notre chantier ne peut pas se passer des métiers de l’entretien, maintenance, magasinier, études et supervision, si on veut véritablement avoir un chantier naval digne de ce nom.

Suite à l’engagement de Kership de faire des embauches, nous tenons à préciser que nous souhaitons que celles-ci soient plus importantes en CDI au lieu de prendre de la main d’œuvre à bas coût qui nuit au développement de l’emploi local.  Nous rappelons qu’en mars, 159 soudeurs et 53 charpentiers fer, etc, se trouvaient au chômage sur le bassin de Lorient (chiffre Pôle Emploi) et que ceux-ci doivent être prioritaires à l’embauche pour le développement de l’économie locale et afin de faire baisser les chiffres du chômage local.

La CGT attend maintenant de rencontrer le futur employeur et de connaitre les modalités de sa stratégie et de l’organisation du travail.

Le syndicat CGT sera vigilant et à l’écoute sur ce dossier de reprise.